L’intégration sociale des Survivantes des violences sexuelles : Comment les programmes de soutien fonctionnent ? [Social Inclusion of Survivors of Sexual Violence: How Do Support Programs Work?]

PRIO Paper

Nordås, Ragnhild; Gudrun Østby; Siri Aas Rustad; Christine Amisi; Rosalie Biaba; John Quattrochi; Susanne Alldén & Aline Cikara (2016) L’intégration sociale des Survivantes des violences sexuelles : Comment les programmes de soutien fonctionnent ? [Social Inclusion of Survivors of Sexual Violence: How Do Support Programs Work?], PRIO Paper. Oslo: PRIO.

​​​​​​De nouvelles preuves de l’enquête attestent que les survivantes des violences sexuelles à l’Est de la République Démocratique du Congo, en comparaison avec les non-survivantes, se sentent moins intégrées dans plusieurs paramètres sociaux. Il est à noter que les programmes de soutien aux survivantes des violences sexuelles et basées sur le genre améliorent sensiblement leur bien-être économique. Ils permettent également aux femmes de se sentir socialement un peu plus intégrées. Cependant, le niveau d’intégration sociale demeure encore plus faible chez les survivantes que chez les non-survivantes. De ce qui précède, il est donc nécessaire d’accroitre l’attention et les ressources pour travailler plus activement avec la population locale afin d’encourager et promouvoir l’intégration sociale des survivantes de VSBG.​

Authors

Ragnhild Nordås

Ragnhild Nordås

Senior Researcher

Gudrun Østby

Gudrun Østby

Senior Researcher, Editor - Journal of Peace Research

Siri Aas Rustad

Siri Aas Rustad

Senior Researcher